Accueil ACTUALITES Sénégal : Rufisque pense au développement durable de sa population
Sénégal : Rufisque pense au développement durable de sa population

Longtemps considérée comme la capitale des arachides du Sénégal avant l’expansion de la région de Dakar et la naissance du port d’export-import dans la capitale, le département de Rufisque s’est démarqué il y a plus de cinq siècles, par la richesse de ses activités économiques. Même si l’urbanisation rapide de la ville de Dakar a porté un coup à l’économie de cette ville vieille de par son histoire et riche de son patrimoine culturel, l’engagement des populations reste le même: faire de Rufisque une destination d’affaires, un nouveau marché d’investisseurs et de partenariats gagnant-gagnant.

« S’implanter sur un territoire d’avenir », c’est l’objectif que se donne la ville de Rufisque avec l’annonce des couleurs le 18 novembre 2017 du forum économique et social international, qui se tiendra du 12 au 14 mars 2018 au CICAD de Diamniadio au Sénégal.

Présenté comme un porteur de projets de la ville de Rufisque, le forum se donne pour objectif de poser les fondations du développement local pour accroître la richesse et créer de la valeur ajoutée notamment en matière d’emploi avec comme levier les femmes et les jeunes.

Rufisque, son passé économique et son regard vers l’avenir…

Selon de nombreux textes historiques, un peu avant et pendant le XVIème siècle l’existence de Rufisque était rattachée à sa prouesse économique de l’époque : le commerce des arachides. A cette période, la ville transitait des denrées provenant des industries de transformation notamment l’arachide et des produits halieutiques. L’activité économique était telle qu’à la fin du XVIème siècle, Rufisque était considérée comme une agence commerciale ; même si la ville s’est engagée dans une réelle dynamique économique plus tard au XIXème siècle.

Une dynamique économique qui, au XXIème siècle, veut être portée par une jeunesse active et remplie de rêves pour cette ville qui l’aura vue naître et grandir pour la plupart.

En s’inscrivant dans les directives du Plan Sénégal Émergent et l’acte III de la décentralisation, qui renforce l’autonomie des collectivités locales sur les enjeux du développement, ce département de la région de Dakar s’engage à prendre en charge les besoins prioritaires des populations dans les secteurs propulseurs de développement économique, social et culturel.

Pour ce faire, six défis majeurs se présentent. Il s’agit notamment selon le maire de Yenne Gorgui Ciss, de mettre l’accent sur la gouvernance territoriale avec des projets plus inclusifs ce qui va à moyen et à long terme permettre de contribuer au développement économique à l’échelle des territoires, de s’affirmer sur les questions environnementales, de promouvoir et valoriser des ressources culturelles, de mettre l’accent sur entrepreneuriat féminin, ainsi que la prise en compte de la dimension genre dans des projets. Tout ceci sans oublier les secteurs comme l’agriculture, l’agro-business, la pêche, l’élevage, la santé, l’éducation, les infrastructures, le tourisme, l’énergie et la prise en compte des personnes à mobilité réduite.

Pour ce faire, le maire de Rufisque Daouda Niang, estime que l’ambition étant de plus en plus grande, il devient important pour le département de collaborer directement avec des bailleurs de fonds et potentiels investisseurs nationaux et internationaux.
C’est donc pour relever ces défis que Rufisque avec son premier forum économique et social veut se positionner dans une dynamique mondiale du développement, réitère Ismaila Madior Fall, Garde des sceaux ministre de la Justice.

De son statut de commune le 12 juin 1880, l’actuel département de Rufisque couvre à lui seul 67,5% du territoire de la région de Dakar et abrite plus de 500 000 âmes. Sa population d’ici 2025 est estimée à 681 440 si la démographie garde une courbe croissante.

Composé d’une zone urbaine et rurale depuis la mise en œuvre de l’acte III de la décentralisation, les populations espèrent que la première édition du Forum de Rufisque de mars 2018, va poser les jalons du développement attendu dans ce grand territoire de la région de Dakar composé de 12 communes.

Idelette BISSUU

© Copyright APES 2014 - Association des journalistes de la Presse Etrangère au Sénégal / Villa 253, HLM Grand-Yoff - B.P. 21714 Ponty, Dakar, SENEGAL.