Accueil APES Statuts
Statuts

_ STATUTS PORTANT CREATION _ DE L'ASSOCIATION DES JOURNALISTES DE LA PRESSE ETRANGERE AU SENEGAL (APES)

  1. Les journalistes exerçant leur activité au Sénégal pour le compte d’un organe de presse étranger décident de se regrouper au sein d’une association dénommée « Association de la Presse Etrangère au Sénégal ».
  2. Cette association a pour objectif la défense des intérêts professionnels, matériels et moraux de ses membres.
    Elle s’interdit toute activité de caractère politique, religieux ou philosophique.
  3. Elle se propose par ailleurs de développer les relations de ses membres entre eux et avec les différents secteurs des opinions publiques sénégalaise et internationale afin d’être mieux à même de faire connaître à l’étranger les réalités sénégalaises et africaines.
  4. Les conditions d’admission au sein de l’Association de la Presse Etrangère au Sénégal son fixées comme suit :
    1. être journaliste professionnel de nationalité étrangère ou journaliste sénégalais travaillant régulièrement et uniquement pour un organisme de presse étranger.
    2. manifester par écrit le dessein d’adhérer à l’Association.
    3. être titulaire d’une carte professionnelle.
  5. L’association est dirigée par un bureau, élu à la majorité de ses membres. Il comprend :
    1. un président
    2. un vice-président
    3. un secrétaire général
    4. un trésorier
    5. un trésorier adjoint
    6. trois membres
  6. Le bureau se réunit sur convocation du président ou d’au moins un tiers des membres, qui notifient leur intention par lettre adressée au président ou, en son absence, au vice-président.
  7. Le bureau se réunit au moins une fois par mois.
    L’association se réunit en assemblée générale une fois par an. Elle renouvelle le bureau et vote le budget.
  8. Tout membre de l’association verse un droit d’admission fixé par l’assemblée générale, de même qu’il règle mensuellement une cotisation.
  9. Est automatiquement exclu de l’association, après délibération du bureau, tout membre qui s’est rendu coupable d’une faute pouvant porter préjudice aux intérêts professionnels, matériels ou moraux de l’association. L’intéressé est appelé à s’expliquer devant le bureau.
  10. En cas de dissolution de l’association, les fonds alors disponibles seront versés à un organisme sénégalais s’occupant de la formation des journalistes.

Fait à Dakar le 25 mars 1966.

© Copyright APES 2014 - Association des journalistes de la Presse Etrangère au Sénégal / Villa 253, HLM Grand-Yoff - B.P. 21714 Ponty, Dakar, SENEGAL.